Le_charme

La gravure, ou estampe, m’a toujours fasciné. J’ai entrepris d’apprendre la gravure d’Art en décembre 2001, et j’ai eu immédiatement le coup de foudre ! J’aime particulièrement deux techniques spécifiques, la pointe sèche et l’eau forte.

La première, la pointe sèche, consiste à graver directement une plaque de cuivre avec une pointe de métal ou un burin. Le dessin est toujours fait à l’envers. Cela fait, on enduit la plaque d’encre, puis on l’essuie, de façon à ce que l’encre se glisse uniquement dans les creux gravés ; on peut alors faire un « tirage », c’est-à-dire imprimer la plaque sur une feuille en la passant dans une presse : c’est le bon vieux principe de l’imprimerie. A ceci prêt que chaque tirage est préparé à la main, et donc toujours un peu différent du précédent.

img_plaque1passiflore_1
La plaque et son tirage

La seconde méthode, l’eau forte, fait appel à de l’acide. On commence par recouvrir une plaque d’une sorte de vernis protecteur, puis, on dessine à l’aide d’une pointe métallique sur la plaque, en retirant le vernis.
On plonge alors la plaque dans de l’acide afin de creuser les zones où on a retiré le vernis. On répète plusieurs fois l’opération. La dernière étape consiste à retirer ce qui reste du vernis, puis à mettre de l’encre sur la plaque et à faire un « tirage », comme pour la technique précédente.

Ce n’est qu’une façon très sommaire d’expliquer ce qu’est la gravure. Pour ceux que cela intéresserait, je leur suggère une petite visite sur le net, il y a plusieurs sites très bien que je complèterai ici à l'avenir.

Quelques tirages expliqués :

la_ruelle_bd

"La Ruelle" est ma première pointe sèche. Avec cette technique, on raye directement la plaque de cuivre polie avec une pointe de métal. En croisant régulièrement de petits traits très rapprochés, on obtient au final un joli noir à l'aspect presque velouté impossible à voir sur un scan...

estampe

Cette gravure est une pure invention de ma part, autour du thème de l'estampe japonaise. Je l'ai réalisée avec une technique très délicate où on utilise de l'acide fort. La plaque n'y est plongée que quelques secondes à chaque fois pour faire des aplats de gris. Malheureusement, cette plaque est très fragile et très difficile à tirer sur papier. Je n'en possède qu'un seul tirage, celui-ci...

cavalier_des_brumes

J'aime parfois reprendre plusieurs fois le même dessin et en faire des variantes. Cette pointe sèche est une nouvelle version du "Cavalier Fantôme", une illustration à l'aquarelle visible un peu plus haut dans les messages...

sirene_ca

Une gravure peut aussi être tirée sur des papiers originaux, comme ce papier népalais, ou être colorisée à l'aquarelle. L'encre utilisée en gravure est si forte qu'elle tache irrémédiablement la blouse dont on se sert. On peut se servir de cette particularité pour imprimer un tissu (tee-shirt, par exemple). "La Sirène" est une eau forte (technique à l'acide faible)...