On m’a beaucoup encouragé à me lancer dans cette technique. Contrairement à l’aquarelle, elle se travaille habituellement du plus foncé au plus clair. Pour ma part, j’ai choisi des acryliques liquides, en petits flacons, très utilisés par les peintres en figurine. Ainsi, je retrouve le « toucher » et dans l’acrylique.

Cette peinture sèche très vite, et permet donc de travailler rapidement. Ses couleurs sont denses, vives et lumineuses. Comme il s’agit d’un matériau synthétique qui ressemble à du plastique en séchant, on peut revenir sur son travail quasiment autant de fois qu’on le souhaite, et faire autant de « repentirs » que l’on veut.

dame_automne1     dame_automne2

dame_automne3     img_autmn

"La Dame D'Automne"
Cette série d'étapes vous montre sur un même dessin
comment est aposée la peinture

Comme toujours, je commence bien sûr par un croquis de mise en place au crayon sec, type 2H, puis j’applique une première couche de peinture, dans des tons moyens. Ce sera ma « base » de couleur.

La suite consiste à apporter les détails plus sombres et plus clairs que cette couche de base, en utilisant des couleurs plus diluées, afin de rehausser peu à peu les différentes teintes.
Je finis mon illustration par les éléments les plus fins et les plus nets, ceux qui accentuent le plus les contrastes, l’éclat de lumière dans un regard, les motifs d’une robe aux endroits où ceux-ci sont les plus denses, ainsi que les petits détails de premier plan.

Comme pour toutes les autres techniques que j’utilise, j’essaye de toujours mettre en place au moins 3 plans successifs dans mes compositions, afin de donner au dessin de la profondeur.

Quelques exemples expliqués :

img_hivers

"Le Prince Hiver" fait appel à des teintes que j'utilise très peu. Je suis donc d'autant plus contente du résultat. C'était à l'époque une de mes premières acryliques. L'eau et les reflets des feuilles occupent l'arrière-plan du dessin. L'arbre et le personnage ont les couleurs les plus denses : ils focalisent l'attention. Le détail final consistait à peindre les cristaux de givre blanc sur les feuillages du premier plan, ce qui donnait encore plus de profondeur à l'illustration....

img_feegivre

"La Fée du Givre" n'a pas vraiment d'arrière plan. La difficulté était donc de lui donner malgré tout un certain relief. Pour cela, j'ai peint l'extrêmité de la branche derrière la fée, en couleur sombre, en ne mettant que très peu de détail sur la texture des branchettes. Au premier plan, l'écorce de la branche est très travaillée, le givre, presque blanc, accentue le contraste. La touffe de gui dans laquelle est assise la fée crée des plans différents avec ses tiges qui s'entrelassent. La transparence des ailes renforce encore l'idée de profondeur...

img_dragrouge

"Le Dragon Rouge" est ma seconde acrylique. Cette version comporte un ajout dans la partie basse (la version originale est ronde).Une "mer de feuillages" fins dans des tons doux de vert nuance l'arrière plan comme un rideau. le dragon fait ensuite à lui tout seul 3 plans différents, le plus lointain avec son aile droite qui passe derrière sa tête, le second avec son corps, le tout premier avec son aile gauche, qui englobe l'espace dans lequel évolue le chevalier...